google-site-verification: google147152ad0726e6f4.html Instant-soya: avril 2020

mardi 21 avril 2020

{ Mum to Be } Menace d'Accouchement Prématuré





Le couperet est tombé, les mots ont été prononcé...
je suis Menacée d'Accoucher Prématurément.

Lors de mon rendez-vous du 7ème mois, ma SageFemme a senti que mon col se raccourcissait de plus en plus.
Trois semaines auparavant, elle m'avait déjà mise sous spasfon, à raison de 6 par jours plus suppo et de voir aucune amélioration pire une dégradation, elle a demandé au gygy de me faire une écho du col en urgence.
Son verdict fût sans appel, mon col était raccourci à 27mm alors qu'a mon terme ( 30sa+3 ce jour là) il aurait du se situer entre 29 et 35mm, il aurait du être long...tonique et là ce n'était plus le cas.
Dans ma tête, je me suis demandé pourquoi ?!!
 Depuis 3 semaines, je suis au repos, je ne fais plus aucun effort, j'ai même complètement délégué la maison au chéri et aux enfants et par dessus ça
je suis confiné, je ne peux plus sortir et marcher des longs trajets.
Alors, pourquoi !?







 Au vu de la situation, j'étais seule mon homme ne pouvant plus m'accompagner à aucun rdv j'ai prit 10 minutes pour l'appeler parce-que j'ai sentie une vague d'émotion me traverser.
Je me suis revue il y a presque 17ans, au jour de la venue de Ryan (à 30sa+2), la precipitation et le manque de professionnalisme des soignants m'ont marqué à jamais et l'idée de revivre ça m'a effrayeé, j'ai repensé aux mots poignant du gynécologue, au manque de prise en compte de la sage-femme..de l'anesthésiste !! les seules a me témoigner un peu de compassion ont étaient les infirmières.
Il devaient y avoir pas moins de 8 personnes dans la pièce à s'afférer autour de moi sans que je ne puisse rien faire, sans aucunes explications, je devais juste être là a subir leurs manipulations et être en train de comprendre que mon bébé pas prêt à naître était sur le point d'arriver.
Mais ce qui m'a le plus longtemps marqué c'est cette piqûre, celle que l'on injecte aux mamans pour maturer les poumons de bébé..j'ai vraiment mit du temps à m'en remettre.

Au téléphone, le chéri a eu les mots juste, comme souvent il sait comment me canaliser quand mon esprit divague dans tout les sens.
J'ai pu me recentrer et revenir à cet instant qui n'était PAS celui du 10 août 2003.
Et de voir que j'ai eu un gynéco et une sage femme très doux tous les deux. Qui ont laissé place à une infirmière encore plus douce et qui a procédé différemment pour pratiquer l'injection lorsqu'elle m'a vu en pleure..inconsolable. Elle m'a proposé de rester debout en appuie sur la jambe opposé de la piqûre pour avoir un muscle souple et détendu...pendant 17 ans j'ai cru que c'était l'aiguille qui faisait mal alors qu'en réalité c'est le produit qui se diffuse qui crée un léger engourdissement, un massage du fessier mdr et ca allait déjà mieux...mais j'ai transpiré les gars croyez moi >-<

J'ai ensuite pu allé en chambre attendre mon homme pour un bisous furtif , retrouver mes affaires, me faire une bonne douche, manger et allé dormir. 
J'étais épuisé de cette journée qui avait si bien commencer.
Durant mon hospitalisation j'en ai profité pour faire le vide et évacuer notre mauvaise expérience de mise au monde, mon fils et moi...j'ai un vrai travail à faire avec une personne de qualifié dans le domaine, je le sens, ce qui m'aidera très certainement sur d'autres plans émotionnel.
Mais surtout j'ai profité pour me concentrer sur mon bébé au chaud, tous les examens revenant positifs ça m'a aidé à tenir le cap...quoique j'en soit sortie un peu secouée de devoir traverser tout ça SEULE.

Mais l'essentiel est là,
 elle va bien et chaque jours qui passe, est un jours de moins dans la prématurité.
Le REPOS strict est et sera notre allié pour arriver à terme (au moins 37sa) pour mettre au monde une Baby en pleine forme.
Pour que je puisse profiter de ce dernier accouchement, de ce dernier séjour à la mater, de cette dernière venue au monde que la vie m'offre une nouvelle fois, nous qui pensions ne plus pouvoir revivre ces instants un jour.


<3

Vous avez traversé la MAP ou vous avez vécu vous même la grande ou petite prématurité ?
Comment avez-vous été pris en charge ?
Quel était votre terme d'accouchement ?










Chaleureusement 

Jennifer